Vous êtes ici : Accueil > Toutes les actualités > Pâturez tout sans dégrader

Pâturez tout sans dégrader

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Semaine 41 - Les observations et donc les publications de l’observatoire régional de la croissance de l’herbe prennent fin. L’heure est au bilan de cette saison de pâturage.

Consommer le stock sur pied

La croissance de l’herbe en Normandie la semaine dernière atteint 35 kgMS/ha/j en moyenne. La région a été globalement arrosée avec des précipitations comprises entre 40 et 60 mm depuis début octobre mais trop violentes avec plus de 25mm en une journée parfois. La douceur des températures, 15°C en moyenne, ont permis ce regain de croissance.

Le taux de matière sèche de l’herbe actuelle baisse entrainant un encombrement plus important. Beaucoup d’entre vous ont choisi de ne pas ré augmenter la part d’herbe et la distribution de fourrages conservés représente encore une grande partie de la ration. Pourtant l’enjeu à cette période est de réussir à consommer toute l’herbe disponible et d’éviter de laisser un volume résiduel sur les parcelles durant l’hiver.

Des saisons marquées

La courbe ci-dessous révèle des variations intra annuelles assez marquées notamment cet été quand la pousse s’est arrêté ce qui est inhabituel pour certaines zones. La croissance en sortie d’hiver a été moins précoce cette année avec toutefois de fortes disparités suivant les zones. L’Orne par exemple est de plus en plus précoce.

 

Ci-dessus le rendement cumulé printemps et automne permet de visualiser le cumul de croissance. Ce cumul est le plus élevé dans la Manche avec près de 9 tms/ha.

Témoignage

Ferme du lycée de St Hilaire du Harcouet (50) - Luc Lecarpentier et Etienne Hy

50 vl - Traite robotisée

Cette année a été marquée par la mise en place du robot de traite. La mise en œuvre n’est pas simple notamment pour favoriser la circulation des animaux entre robot et pâtures. Nous essayons de fonctionner en paddocks d’une journée mais la clôture mobile reste utilisée ponctuellement pour adapter l’offre d’herbe.

La période estivale a été particulièrement difficile entrainant une consommation importante des stocks d’ensilage d’herbe. En revanche depuis 15 jours le regain est bon mais la complémentation avec le nouveau maïs, non encore stabilisé, n’est pas satisfaisante.

Mesurer les hauteurs d’herbe et participer à l’OCH est vraiment très utile et nous permet vraiment de faire les bons choix quant à la gestion du pâturage.

Fabien OLIVIER - Chambres d’agriculture de Normandie