Vous êtes ici : Accueil > Toutes les actualités > 8 questions pour aborder simplement la qualité de vie au travail

8 questions pour aborder simplement la qualité de vie au travail

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
8 questions pour aborder simplement la qualité de vie au travail

Travailler fort et dur pendant de longues heures : voilà l’image longtemps attribuée au métier d’agriculteur qui pouvait jouir d’une certaine qualité de vie en vivant au rythme des saisons, en lien avec la nature

Ce temps-là est révolu. Dans le contexte actuel, les changements s’accélèrent : intensification du travail, concentration de la production, augmentation de la charge administrative, complexité croissante de l’organisation du travail, nouvelles technologies, management des salariés, attentes sociétales, pression économique…

Une crise qui impacte la qualité de vie au travail

Le métier connait une crise. Elle s’exprime par une attractivité en baisse, le recours aux reconversions professionnelles ou encore un fort taux de suicide. Il serait légitime de s’interroger sur la qualité de vie au travail des agriculteurs qui, comme tout à chacun, aspirent à travailler moins, dans de meilleures conditions et à réduire la pénibilité du métier.

S’il existe de nombreux accompagnements, seuls les sujets technico-économiques ou règlementaires sont au centre des suivis. Le conseil a longtemps ignoré la question du travail autrement que sous l’angle des débits de chantiers et plus récemment des troubles musculosquelettiques (TMS). Heureusement, ce temps-là est lui aussi révolu.

Prendre du recul pour se recentrer

Les chambres d’agriculture de Normandie mettent l’Humain au centre de leur accompagnement pour vous permettre de redéfinir vos priorités et trouver des solutions qui vous ressemblent.

Chaque agriculteur a un rapport unique à son travail et la frontière ente vie professionnelle et vie privée peut être floue.

Il n’y a pas de réponse toute faite. Cette démarche vous replace au centre pour faciliter la prise de recul nécessaire, au travers d’une approche simple, originale et sur mesure : 8 questions pour l'avenir.

Cela consiste à faire une pause pour faire le point sur ses activités, ses priorités, sa stratégie etc. mais surtout c’est se donner l’occasion de changer !

Des agriculteurs témoignent : « Avec tout ce que l’on gère, c’est sûr que du travail il y en a ! Je voyais cela comme une fatalité. Je subissais les contraintes, qui, pour certaines venait de moi-même ! Il faut arrêter d’en inventer ! On peut faire aussi bien tout en dégageant plus de temps pour soi et sa famille. Encore faut-il prendre le temps de revoir ses priorités. »

« Lors de la préparation d’une porte ouverte sur le Gaec, on a fait avec le conseiller de la Chambre d’agriculture un jeu rapide sur 8 questions pour l’avenir. Depuis, je me dégage un soir par mois pour aller chercher mes enfants à l’école et rejouer de la musique avec mon groupe d’amis. Pas de miracle, mais le boulot est fait, je prends du temps pour moi, mes enfants et ma compagne. C’est déjà une satisfaction ! »

Les mentalités évoluent lentement sur l’accompagnement humain. Il est tabou et peu d’agriculteurs osent en solliciter un.

Aborder avec confiance et sérénité la question du travail et de la qualité de vie requiert un vrai savoir-faire, de la psychologie, de la méthode et aussi du courage pour aborder des sujets qui peuvent parfois déranger.

Quelles que soient les difficultés, il existe des issues possibles. Parfois un petit changement fait la différence et permet de retrouver de la motivation et surtout un équilibre.