Vous êtes ici : Accueil > Gestion de l'exploitation > Energies > Maîtriser ses consommations > Energie indirecte > Optimiser ses consommations en aliments ?

Optimiser ses consommations en aliments ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les aliments représentent 25-30 % de l’énergie totale utilisée sur l’exploitation d’élevage

Divers pratiques peuvent réduire cette dépendance à l’énergie :

  • Remplacer le tourteau de soja par du colza métropolitain. L’utilisation de 1.5 kg de colza métropolitain à la place d’1 kg de tourteau de soja importé, permet, sans baisse de performance, d’économiser de l’énergie liée au transport.

  • Tendre vers l’autonomie alimentaire pour diminuer ses consommations en aliments azotés tout en place des cultures nécessitant moins d’engrais minéraux.

    • La voie « fourrages » : augmenter la part d’herbe pâturée (notamment avec l’échange parcellaire) et améliorer la qualité de l’herbe conservée, introduire des légumineuses (luzerne, trèfle violet, ensilage d’associations céréales protéagineux : méteils).

    • La voie « concentrés » : remplacer tout ou partie des concentrés achetés par des concentrés autoproduits (céréaliers ou protéagineux).

Offre de services

Vous souhaitez optimiser les consommations en aliments  ?

Réorganisation du système fourrager et modification de l’assolement (plus d’herbe, introduction de légumineuses, protéagineux…), amélioration de la qualité et de la production des prairies, optimisation du pâturage, modification des rations… les services Elevage des Chambres d’agriculture de Haute-Normandie vous accompagne.

En savoir +

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Actualités

mardi 22 octobre 2019

Le programme Val’fumier a pour objectif de développer localement des solutions de valorisation du fumier de cheval.

vendredi 18 octobre 2019

Comment réfléchir son projet ? Les étapes à ne pas oublier pour construire un projet de méthanisation rentable et adapté à votre ferme.