Vous êtes ici : Accueil > Gestion de l'exploitation > Energies > Maîtriser ses consommations > Electricité > Electricité en Elevage porcin

Electricité en Elevage porcin

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

En 2008, le coût du poste énergie s’élève en moyenne à 2.6 € par porc produit chez les naisseur-engraisseurs, deux tiers des résultats se situent dans la fourchette 1.9 à 3.1 €. Les écarts peuvent paraître faibles, mais multipliés par 4000 porcs produits en moyenne, l’écart de coût se chiffre à 5.600 € par an.

Principaux postes de consommation

  • L’électricité, utilisée pour le chauffage, la ventilation des bâtiments et la distribution des aliments est le 1er poste de consommation.

  • Le GNR constitue le 2ème poste de consommation. Il est principalement utilisé pour alimenter les groupes électrogènes, très présent dans les élevages naisseurs engraisseurs et post-sevreurs-engraisseurs.

Les niveaux moyens de consommation énergétiques varient en fonction du type d’élevage.

Type d’élevageConsommation énergétique moyennePostes de consommation
Naisseurs engraisseurs983 kWh/truie/an
48 kWh/porc produit
Electricité = 76 %
GNR = 21 %
Elevages naisseurs403 kWh/truie présente
19 kWh/porcelet sevré
Electricité = 70 %
GNR = 30 %
Elevages post-sevreurs-engraisseurs25 kWh/porc produitElectricité = 86 %

 

  • Le chauffage et la ventilation représentent 85 % de la consommation en énergie d’un atelier porcin (cf. graphe ci-dessous). Ce sont deux paramètres déterminants qui nécessitent une gestion rigoureuse pour d’une part offrir la meilleure ambiance et d’autre part optimiser ses consommations énergétiques.

  • Le post-sevrage est le plus énergivore avec 36 % de la consommation, suivi de l’engraissement (27%) et de la maternité (22%).

Solutions pour réduire la facture

  • Améliorer la gestion du couple chauffage-ventilation. En effet, 80 % des déperditions thermiques d’un bâtiment passent par la ventilation.

  • Renforcer l’isolation des bâtiments, lors de la conception et en rénovation. 20 % des pertes thermiques passent en effet par les parois.

  • Enterrer ou isoler les préfosses, ou assurer un talutage.

  • Investir dans des équipements économes en énergie : échangeur de chaleur, pompe à chaleur, niche à porcelets, ventilateurs économes.

  • Entretenir régulièrement ses équipements : ventilateurs, radiants, éclairage.

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

Actualités

vendredi 14 février 2020

Déposez votre projet jusqu'au 31 mai 2020. Des aides pour renforcer les filières animales en développant des systèmes d’exploitation plus autonomes et plus efficaces...

vendredi 07 février 2020

6 industriels étaient présents au Madrillet jeudi 30 janvier pour découvrir les résultats du projet SHIVA et échanger sur leurs besoins d’approvisionnement de...