Une aide précieuse pour la détection des chaleurs : le monitoring

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Objectif

Sécuriser et gagner du temps sur les chaleurs.

Principe

Capteurs placés sur l’animal permettant de surveiller à distance et de manière permanente l'apparition des chaleurs.

Quantification (Biblio)

Sans outils d’aide à la détection, il est recommandé de surveiller les chaleurs trois fois 20 à 30 minutes par jour lors de périodes calmes (hors alimentation, paillage-raclage, traite).

Les estimations de gain de temps varient de 30min à 1h10 par jour (avec une moyenne de deux observations de 10min par jour)e permanente l’apparition des chaleurs.

Points forts - Points faibles

Points forts

  • Meilleure détection des chaleurs (50% démarrent entre 22h et 7h)
  • Réduction de l’IVV (de 15 jours en moyenne)

Points faibles

  • Relativement peu efficace sur les chaleurs faiblement exprimées 
  • Certains systèmes rentables qu’au sein des grands troupeaux

Conditions/Règles de mise en œuvre pour être efficace

La présence d’autres équipements sur l’exploitation (robot de traite, DAC, …) doit être pris en compte pour choisir le système de détection. 

L'exploitation agricole

GAPEC de Lictot à Anctoville (14)

Description de l’élevage:

  • 2 UTH + 2 salarié (1,1 UTH)
  • 210 ha : 64 ha d’herbe
  • 60 Prim’Holstein
  • 250 taurillons
  • Vêlages groupés d’automne

Historique

Fabien et Arnaud Brasil, soucieux de réduire leur temps de travail et la pénibilité sur leur élevage, se sont tournés vers les nouvelles technologies en 1997 avec l’achat d’un robot de traite.

Ils continuent d’optimiser le travail sur la reproduction avec l’acquisition en 2009 du détecteur de vêlages Vel’Phone et, 5 ans plus tard, du détecteur de chaleurs Heat’Phone.

« Nous avons 35 colliers qui sont installés sur les premières vêlées  environ 1 mois avant la date des chaleurs supposées. Ils sont retirés une fois que les vaches sont contrôlées pleines par échographie. Nous sommes donc très satisfaits de sa performance, notre taux de réussite des premières IA étant passé de 50 à 65%. Cela nous permet également d’optimiser au mieux nos réformes. 

Concrètement, dès que l’appareil repère une vache en chaleur, il nous envoie un sms avec son numéro. Nous avons réglé la plage horaire d’envois de 7h à 23h. Nous recevons donc les alertes des chaleurs repérées la nuit qu’à partir de 7h le lendemain, ce qui nous laisse 30min pour appeler l’inséminateur.  

Notre temps consacré à la surveillance des chaleurs s’est ainsi fortement réduit et se limite à de la vérification si nous n’avons rien remarqué visuellement.

Pour cela, nous regardons la courbe de température des vaches potentiellement en chaleur sur le site internet du fournisseur. C’est un réel confort de travail.

Nous n’avons pas encore équipé les génisses car l’achat d’une trentaine de colliers supplémentaires (à 100€ l’unité) était un investissement trop important, d’autant que nous avons  dans l’optique de changer notre robot de traite, qui est en fin de vie.  Le nouveau robot nous permettra alors de faire la détection des chaleurs des vaches en lactation et donc de libérer les colliers pour les génisses. 

En conclusion, c’est pour nous un outil indispensable, facile d’utilisation, efficace, avec un réel gain de temps et de confort. »

Contact

Besoin d'informations ?
Un conseil personnalisé ?

A noter